Le Calvaire

Le calvaire ou “Champs Clos”

Dominant le bourg, le Champs clos ou Calvaire, restauré par la commune en 1985, est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
Il fut édifié vers 1820 à l’initiative de l’Abbé CHANAL, curé de ROSIÈRES. Les paroissiens rivalisèrent de zèle et de générosité dans l’exécution de ce travail.
Limitant une enceinte, un muraille comportant 13 niches surmontées chacune d’une croix de pierre (croix taillées en ARKOSE DE BLAVOZY).

Un larron

En haut, contre la clôture, œuvre du DELHORME, dominent 3 grandes croix sculptées avec un autel de pierre :-La croix centrale représente le Christ au dessus d’une échelle et du crâne d’Adam.
-Les croix latérales figurent les larrons.


Un larron

Un peu en dessous, se trouve une sorte d’autel surmonté d’une croix sculptée sur les 2 faces et une excavation centrale figurant le Tombeau du Christ.

Lors de funérailles, le cercueil du défunt était déposé sur cet autel pour une suprême invocation, suivie d’aspersion d’eau bénite par tous les assistants (l’on remarque, sur le côté droit de la Table de pierre, un creux servant de bénitier).
Après l’inhumation, l’on revenait au Calvaire où là, se déroulait un chemin de croix.


Le christ
Translate »