Chastel

La première mention écrite de Chastel remonte à 1209 sous la forme de ” Deu gratia ” c’est à dire Dieu grâce. Le village marquait l’entrée dans la zone de l’Emblavès, réputée au Haut Moyen Age pour être plus sûre que celle située au delà, jusqu’au Lignon. A Chastel on pouvait donc rendre grâce à Dieu.
L’appellation actuelle remonte à 1326 et vient de castellum signifiant château.


Le village.

En 1377 Chastel comptait au moins une métairie et une chapelle avec un chapelain qui est aussi juge. C’est l’Hôtel-Dieu qui possède les terres de Chastel.
La chapelle vicariale (avec un vicaire qui assure les services essentiels) disparaîtra entre le 16e et le 18e siècle.
Du 12e au 18e siècle Chastel est tourné vers la production céréalière et on y exploite même une vigne.


Le four à pain et le puits.

L’assemblée du village.

Aujourd’hui l’activité agricole subsiste mais le nombre de ferme diminue au profit des résidences.
Le petit patrimoine est bien conservé et valorisé grâce à l’association des Amis de Chastel. Sur le ” couderc ” l’ensemble des équipements collectifs est présent : lavoir, abreuvoir, métier à ferrer, four à pain, et assemblée convertie en gîte d’étape.

Translate »