Les Granges

Comme l’indique le nom “grange” le village était un des “centres d’exploitation” de Rosières. Situé au sud-est du bourg, le long de la Suissesse, face aux Ravins de Corboeuf, il servait de grenier pour la localité. D’autant que son emplacement en direction de Bolio où se situaient de nombreux moulins à grains le rendait point de passage obligé pour toute la filière du blé et du pain.


Le village des Granges.

Au Moyen-Âge le nombre de maisons était de l’ordre de cinq dont une sur le site de Gaillard.
Par la suite on y retrouve tous les éléments du village typique avec un four banal, une croix de pèlerinage, des “bachats” alimentés par une fontaine et la maison de la “béate”. Cette dernière semble avoir été vendue et ne fait plus partie des biens publics.

 


Autre vue .

Depuis une vingtaine d’années, on assiste à l’implantation de constructions nouvelles qui entraîne une augmentation de la population autour de deux exploitations agricoles et d’une entreprise de construction et menuiserie.

Parmi ces habitations on compte de nombreuses résidences secondaires occupées périodiquement par des vacanciers lyonnais ou stéphanois pour la plupart originaire de la région.

Translate »